En janvier, la Ville de Chenôve a accueilli une nouvelle association, Très d’Union, qui a pour vocation d’être un lien entre les institutions et les citoyens.

Le maire Jean Esmonin a signé une convention avec le Président afin d’aider l’association à réaliser son objet social. Il est à la fois simple et ambitieux : dans ses statuts, on peut lire que « Très d’Union a pour objet de créer un lien entre l’institutionnel et les citoyens, cultiver les valeurs citoyennes chez les jeunes, mettre en place ou contribuer à des actions ayant pour objectifs de créer des pôles d’échanges et de partages favorisant l’insertion sociale, économique, psychologique des citoyens, prendre conscience du potentiel humain, intellectuel, culturel et matériel existant dans la commune, faciliter les démarches administratives, les suivis scolaires et professionnels des jeunes et adultes, promouvoir le “bien vivre ensemble”, lien intergénérationnel, interculturel et de niveaux sociaux différents.

Soutien scolaire

Concrètement, sur le terrain, cela se traduit aujourd’hui par du soutien scolaire proposé depuis octobre aux jeunes de Chenôve et d’ailleurs tous les samedis, de 9 à 12 heures, dans la grande salle du Tremplin du centre social municipal. Cinquante élèves, de la 4 e à la terminale, sont inscrits à ces séances de soutien scolaire animées par une dizaine de professeurs et quelques étudiants. M. Dahbi, professeur de lycée, est responsable de la branche scolaire de Très d’union. Son leitmotiv est le suivant : « Je veux donner ou redonner de l’ambition à nos jeunes. Notre action ne s’adresse pas uniquement aux élèves en difficultés ou échec scolaire. Elle est ouverte à tous ». Les élèves engagés sont sérieux et assidus. Un appel est réalisé dès la première heure et le moindre retard doit être justifié. L’association ne veut pas se transformer en garderie. Les enseignants bénévoles s’entretiennent avec les parents avant d’inscrire l’enfant. La cotisation annuelle est fixée à 25 €, autant dire qu’elle est amortie dès la première séance.

Révisions pour les examens

Mieux encore, au mois de juin Très d’union envisage de mettre en place un week-end de révision réservé aux élèves de 3 e qui vont passer le brevet des collèges. Avant cela, pendant les vacances de printemps, l’association proposera des révisions tous les matins. La première semaine à Quetigny et la seconde à Chenôve, salle du Tremplin.
Enfin, pour le lundi de Pentecôte, il est prévu trois jours de révisions, samedi, dimanche et lundi pour tous les bacheliers. L’opération, intitulée “Objectif bac”, est ouverte à tous.

Lire l'article : http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2012/04/20/cultiver-les-valeurs-citoyennes

Suivez nous

Twitter

Activité

7.png0.png8.png0.png4.png
Aujourd'hui44
Hier77
Semaine280
Mois1037
Total70804

14 décembre 2017
Powered by CoalaWeb